Capsule ZD: les épluchures

Un peu de quotidien, aujourd’hui, sur En minuscule! 🙂
Et qui dit quotidien, ici, dis ne pas faire de déchet, surtout dans ce mois ou rien ne s’achète, je me suis fait un mot d’ordre que… rien ne se jette!hipsterlogogenerator_1484754061800

J’ai passé les neuf derniers mois loin d’une grande ville… pour la première fois depuis que je me suis mise au zéro déchet. Et c’est bien vrai: être zéro déchet dans un petit village de 600 habitants, ce n’est pas du tout la même chose que dans une immense ville (oui, oui, pour moi, c’est immense!) comme Montréal! Même si j’ai dû faire quelques compromis au niveau des déchets pour me nourrir comme j’en avais envie, cette expérience a aussi été pour moi l’occasion de trouver d’autres trucs pour réduire les déchets!

J’ai eu l’immense plaisir de recevoir, chaque semaine, un panier de légumes bios des magnifiques jardins À tout ventCette proximité avec les produits m’a donné envie de ne strictement rien perdre de ce que je recevais chaque semaine.

epluch

Mais bon, je travaillais et faisais bien d’autres choses que cuisiner, alors il me fallait trouver une façon simple d’utiliser toutes les épluchures, mais pas toutes séparément, mais bien tout ensemble! C’est là que m’est revenue cette idée, que j’ai captée à quelques endroits, de faire un bouillon de tous ces restes de légumes! 🙂

L’été est passé, je suis de retour à Montréal. Je profite de Loco et de Vrac et bocaux, épiceries zéro déchet toutes nouvelles, ouvertes durant mon absence et de toutes les autres qui existaient déjà avant. Mais je ne perds pas mes nouvelles bonnes habitudes, j’achète le plus possible de légumes bios et, avec, je me fais du bouillon de légumes juste fantastique! 😉

eplu

Comment on fait ça du bouillon de légumes?

C’est bien simple, chaque fois que vous coupez des légumes:
* mettez les épluchures/bouts/restants de côté, dans un contenant que vous garderez au congélateur
* quand il est plein, faites bouillir les légumes dans un gros chaudron d’eau, pendant 30 minutes à 1hoo
* puis filtrez simplement à l’aide d’une passoire et voilà! 🙂

Astuce:
* J’ai réutilisé un plat de Coaticook (crème glacée) puisqu’il traînait chez moi et est conçu pour la réfrigération. Cindy, du blog Tendance Radis, fait un beau topo des plats que l’on peut réutiliser (pour congeler, entre autres) et comment le faire.

epluchure

Maintenant, plus de raisons de jeter (ou plutôt composter!) les épluchures de légumes bios sans en faire un bon bouillon avant!

Et pourquoi pas faire une bonne Erwtensoep avec tout ce beau bouillon? 🙂

Vous, que faites-vous avec vos épluchures?

——
Pour plus de l’aventure, suivez En minuscule sur Facebook ou Instagram!

Notes de papier…

J’ai terminé ma session! 🙂
Et oui, plus de gestion pour moi pour un moment, je déménage mon coeur en littérature à la prochaine session et j’ai bien l’intention qu’il y reste (en fait, il y a toujours un peu été…) Je savoure présentement mes petites vacances d’hiver et concoctant mes cadeaux de Noël, en terminant ma lettre et en en écrivant d’autres pour des amis éloignés… Parce que oui, à 20 ans, on commence déjà à avoir l’amitié éparpillée un peu partout autour du monde!

Mais même si j’aime bien profiter du temps, je dois avouer que j’ai déjà hâte de retourner en classe! Alors, pour patienter un peu, je prépare ma prochaine session. Pour la session qui vient de se terminer, j’avais pris la décision de n’acheter aucune feuilles ou cahier pour prendre mes notes… Parce que oui, je suis une grande preneuse de notes à la main, je n’aime pas avoir d’appareils électroniques en cours et je suis instantanément amoureuse des professeurs-es qui écrivent à la main au tableau et qui ne nous assomment pas de power point interminables et beaucoup trop chargé… Et puis, mon papa, qui est professeur, m’a tellement répété à quel point écrire à la main aide à la mémorisation que je le crois sur paroles et j’écris à la main! J’ai donc continué à le faire, mais en utilisant les tonnes de feuilles que j’ai accumulées durant mon Cégep, histoire de faire un peu mieux les choses et d’éviter la consommation inutile.

Mais j’ai été confrontée à un grave problème pendant la session: je perdais mes notes! Habituée de noter dans de fameux Cahiers Canada, je me suis mise à perdre des feuilles qui n’étaient pas reliées ensemble…
Alors, dans les derniers jours, je me suis penchée sur le problème et, équipée d’une caisse de bière (déjà vide, rassurez-vous!) j’ai trouvé la réponse à tous mes mots!
Voici ce que ça a donné:

IMGP0297

Des petits cahiers bien pratiques et assez jolis (dans mes yeux à moi du moins!)…
Et surtout, qui me permettront de ne pas perdre mes feuilles et d’avoir un plaisir à prendre des notes… Parce qu’il faut le dire, c’est toujours tellement agréable d’avoir de jolis cahiers pour écrire!
Et puis, si vous avez une belle grosse pile de feuilles brouillons dont vous voulez vous débarrasser, vous pourrez faire plaisir à quelqu’un qui va toujours à l’école, ou qui aime bien écrire pour Noël!

Alors, sans plus attendre, voici comment faire de jolis petits cahiers:

Ça vous prend:
* un carton recyclé que vous trouvez joli (j’ai pris ici des cartons de bières, mais vous pouvez prendre absolument tout ce que vous avez sous la main!)
* un paquet de feuilles brouillons
* un poinçon
* des ciseaux
* de jolis fils de couleurs

Et…
I. Couper le carton de la grandeur désiré. Vous pouvez voir sur les photos que j’ai fait deux grandeurs différentes et ils sont tous très pratiques, de façon différente! 🙂
II. Couper vos feuilles brouillons de la grandeur de votre carton. Vous pouvez mettre le nombre de feuilles que vous voulez… J’en ai fait des assez épais, mais j’en ferai des plus petits pour mes petites soeurs pour que ce soit plus mignon!
III. Avec le poinçon, faites un trou dans le coin gauche du carton puis dans toutes les feuilles au même endroit.
IV. À l’aide des fils de couleur, faites une tresse plus ou moins longue qui servira à relier les feuilles ensemble.
V. Passez le fil à travers tous les trous faits dans les feuilles, puis faites un noeud plat pas trop serré! C’est important, parce que c’est le fait que le noeud ne soit pas trop serré qui fera que vous serrez capable de tourner les pages de votre cahier!
VI. Et voilà! C’est prêt! Vous pouvez aussi décorer votre cahier à votre guise… J’aime bien garder le brute des cartons, mais il est vraiment possible de faire ce que l’on veut, même les peindre complètement pour en faire des cahiers avec une tout autre couleur!

 IMGP0310

Il ne reste plus maintenant qu’à attendre le début de la prochaine session… Qui arrivera bien vite! En attendant, je vais faire un tour en Gaspésie, chez mes parents, faire du ski, de la raquette, du patin… Mais aussi cuisiner avec ma maman végétarienne tout plein de petits plats sans viande pour Noël!

Et avant de vous laisser, un petit mot sur les fauxmages de Byrdsheese, des fauxmages faits à Montréal, dans une cuisine d’Hochelaga… Je ne les ai jamais goûtés encore, mais j’ai fait une petite commande pour Noël, histoire de partager la découverte avec ma famille et leur apprendre à apprécier l’alimentation végétalienne! Je crois qu’on va bien s’amuser!

Et si jamais vous avez envie de lire des mots québécois (ou d’en offrir!), je vous conseille De Rose à Rosa, le dernier roman de Michel-Oliver Gasse. Il nous transporte dans sa ruelle montréalaise avec style et délicatesse. Je l’aimais déjà, mais là, j’ai été conquise. Vraiment, c’est à lire!

Charlotte tenait vraiment à vous dire bonjour… Décidément,  impossible de prendre des photos sans qu’elle ne s’invite! Mais elle est si charmante que je la laisse faire!

Bonne semaine à vous tous,
plein de douceur,
K.

Et vous, vous prenez vos notes comment? Et sur quoi?

IMGP0315

 

Vous pouvez toujours me suivre sur  facebook et sur hellocoton pour être au courant de tout ce qu’il y a de nouveau sur le blogue!