Inspiration #6: Yoga with Adriene

Le matin est calme et noir. Je ne suis pas encore tout à fait de retour au Québec, on dirait. C’est la première fois de ma vie que je n’arrive pas tout à fait à me remettre d’un décalage horaire. Mais quelque part, ça me va. C’est plutôt agréable de se coucher tôt, puis de se lever tôt, pour commencer 2017!

hipsterlogogenerator_1477925819154

D’ailleurs, bons premiers jours de nouvelle année 🙂 Ici, ils sont moelleux, doux et chauds. Ils sonnent câlins de chats et ronrons, thé, couverture et plein de livre. (Ainsi que l’attente des premiers jours de classe.)Lorsqu’arrive la nouvelle année, je n’aime pas trop prendre des résolutions. Par contre, j’adore profiter de cet instant transitoire pour amorcer de nouveaux projets. C’est un peu la même chose, me direz-vous. Peut-être. À la différence que, pour moi, les résolutions imposent des contraintes, tandis que les projets me donnent de l’impulsion, me poussent positivement. C’est une différence qui fait tout. Qui me fait sentir bien et libre.

adrie

Et puis, un projet, ça n’a pas besoin d’occuper tout votre temps. Un projet, ça peut prendre une demi-heure par jour seulement et faire une belle différence dans la vie. C’est ce que propose Adriene, de Yoga with Adriene. Environ 30 minutes de yoga tous les jours pendant 30 jours, tout janvier, donc. Un projet pour apprendre à bouger sur le tapis, mais, aussi, comme elle le dit si bien, en dehors de tapis. Transférer la conscience de mouvements qu’offre le yoga à notre vie quotidienne, aux petites actions, aux petits gestes.

adr

Bien sûr, si je vous en parle, c’est que j’ai entamé 2017 avec le Day 1 de ce projet et que je compte bien qu’il fasse partie de tout mon mois de janvier, mais surtout, parce que c’est grâce à Adriene que j’ai réussi à intégrer le yoga à mon quotidien. Elle a transformé mon corps (et surtout le rapport que j’entretiens avec lui) en 2016, alors j’espère que son amour et sa joie de vivre pourront faire de même avec certain.es d’entre vous cette année.

Il est encore temps de joindre le projet pour ce janvier, le premier jour étant une belle mise en bouche pour le mois. Mais si vous voulez commencer par quelque chose sur lequel je peux d’or et déjà vous donner mon envie, allez-y avec le 30 jours de yoga, dont vous retrouverez toutes les vidéos (déjà parues) ici. Comme c’était un défi passé, toutes les vidéos sont déjà là. Il est donc possible d’avancer à son rythme (et donc de prendre des pauses si, une journée, vous avez les abdos en feu, la goutte au nez ou simplement l’envie de ne rien faire du tout!!) Les vidéos sont souvent un peu plus courtes que 30 minutes et, franchement, c’est la façon parfaite de permettre tout en douceur de laisser le yoga entrer dans sa vie. Faites-vous ce plaisir, si vous avez envie de bouger, mais tout en y trouvant une nouvelle relation avec votre corps.

adri

Et si jamais vous n’avez pas envie de vous lancer dans une grande aventure, la chaîne youtube d’Adriene REGORGE de vidéos individuelles pour toutes les occasions, alors plus aucune excuse! 😉

Je vous laisse avec quelques pistes ici, pour bien faire connaissance avec ce petit monde.

Le site Internet: yogawithadriene.com
La chaîne Youtube: youtube.com/user/yogawithadriene
Pour suivre le projet du mois: revolution.yogawithadriene.com
Spécial pour ceux qui veulent commencer doucement le yoga: www.youtube.com
Pour revisiter les postures et prendre de l’assurance: www.youtube.com

Et vous, quels sont vos projets pour 2017?

——-

Pour plus de l’aventure, suivez En minuscule sur Facebook ou Instagram!

Crédits photos: YogawithAdriene

 

Compte à rebours

Une fin d’année. De la neige partout, pour l’occasion. Fin 2016, je reviens à la maison. Bye, bye, la France, les Pays-Bas, les changements de lits, les brillements de yeux qui n’arrivent à briller comme ça que devant l’inconnu.

Revenir à la maison en tempête de neige, me rappeler que c’est ici chez moi, parce que j’ai besoin de ce blanc, besoin de ce froid qui colle le nez et qui fait pleurer les yeux. La poudreuse partout autour.  Revenir à la maison et rire aux éclats, les sourcils pleins de neige, la tête duveteuse, bonne femme des neiges. Fin 2016 en tempête, le fleuve qui déborde oriente mes résolutions de 2017. Elles seront pleines de doux, pour contrer ce mal qui met à feu et à sang notre maison Terre.

Revenir à la maison et me remettre à avoir hâte de mon mini chez-moi, l’imaginer, là, plein de vie dans la tourmente, minuscule refuge pour tous mes rêves, tous mes projets, toutes mes douceurs. Revenir à la maison et me dire que 2017, même si elle s’annonce en tempête dans mon autour, sera doux, parce que j’en ai envie. Et que 2017 sera d’abord et avant tout un état d’esprit. Aimer, m’émerveiller , découvrir, apprendre, lire, herborister (oui, oui!), construire, écrire, rêver. Revenir à la maison et me rappeler pourquoi ce bout de terre salin est l’endroit que j’aime, l’endroit pour faire de moi ce que j’ai envie de devenir. Revenir à la maison et y trouver plaisir à poser mes bagages.

Dans le vol de retour, m’emplir de tout ce que 366 jours m’ont offert. Des rencontres par-delà les frontières, en personne ou à travers la toile, mais toujours pleines de sincérité et d’inspiration. Revenir à la maison et me redécouvrir funambule, à marcher sur des rebords de vie trop petits, défricheuse, à élargir ces rebords pour en faire de vrais chemins de vie. Devenir herbo-littéraire, puis boulangère, et yogiste à mes heures. 2016, pour essayer toutes sortes de nouvelles choses, 2016 pour comprendre que je suis une néophile, de celles et ceux qui carburent aux découvertes, à explorer mes limites. En rire aux éclats. 2016 pour me libérer, enfin, de cette inutile question de devoir se définir par une chose, une utilité. Faire exploser toutes les barrières.

2016, aussi, pour retrouver un réel plaisir à bloguer, ici, avec vous. Merci, merci, merci. Vous êtes des caramels pour mon coeur. Revenir à la maison est passer me poser ici, ce petit chez moi que j’aime et qui est un peu à vous aussi.

On se revoit en 2017.

K.

image

Soupe de Noël: Erwtensoep

Le mois de décembre.
Comme un baume sur l’esprit de celles et ceux qui aiment le thé chaud, les couvertures de laine. Les tricots et les bougies. Les magazines, les livres, les beaux cahiers pour écrire. La cuisine, le parfum des épices, les soupes, beaucoup de soupes. Les sourires, les éclats de réverbères dans la neige, et ceux de la Lune sur la glace des flaques gelées.
Décembre, comme le moment de se laisser vivre.

En décembre, il y a le menu du soir de Noël, ce moment de manger quelques choses de bons, quelque chose de beau, quelque chose qui plaît et que l’on savoure un tout petit peu plus que les autres repas. Et, en décembre, il y a aussi tous les autres jours. Ces jours-là, j’aime bien aussi me faire plaisir, me réchauffer les joues et le bout des doigts. Alors je fais de la soupe.

soupe

Aux Pays-Bas, le hasard m’a mené jusque dans un tout petit restaurant… de soupes! Autant vous dire que j’y suis retournée plus d’une fois. Et j’y ai trouvé la traditionnelle soupe aux pois verts cassés, Erwtensoep, en version végétarienne. C’était un petit bonheur et un grand délice. De la manger et de rapporter un peu du secret avec moi.

Cette recette n’est donc pas tout à fait une recette de Noël, mais une recette pour tous ces jours où ce n’est pas Noël, mais presque. Avant, après. Tout ce temps où il fait froid. Tout ce temps où on a cette envie de s’en servir dans notre plus beau bol et de le manger doucement, emmitouflé dans notre plus douce couverture.

hipsterlogogenerator_1481844316353

ERWTENSOEP VÉGÉTALIENNE

Ingrédients
* 2 l. d’eau
* 500 g. de pois cassés (verts)
* 2 oignons
* 2 poireaux
* 1 céleri-rave
* 2 pommes de terre
* 1 carotte
* 1 bouquet de céleri
* sel et poivre

Préparation

* Rincer les pois cassés, puis les mettre dans une casserole avec l’eau. Porter à ébullition et faire cuire pendant 60 minutes. (Vous pouvez ajouter une feuille de laurier dans l’eau pour parfumer)

* Préparer les légumes en petits morceaux, pendant la cuisson des pois.

* Lorsque les pois sont cuits, les écraser plus ou moins grossièrement, pour donner une consistance épaisse à la soupe. Si vous aimer retrouver des gros morceaux, faites-le simplement avec un pile patate, mais vous pouvez aussi utiliser un mélangeur pour une consistance plus crémeuse. Assaisonner.

* Ajouter les légumes aux pois et laisser mijoter encore 30 minutes en remuant de temps en temps.

ASTUCES ET VARIANTES:

* Traditionnellement, cette soupe contient de la viande, dont des bouts de saucisses, ajouter juste avant le service. Si la fantaisie vous prend, vous pouvez en ajouter des végétaliennes!

* L’Erwtensoep est meilleur le jour suivant sa cuisson,une fois refroidie, puis réchauffée, tout le monde aux Pays-Bas vous le dira!

* Cette soupe est traditionnellement servie avec du pain de seigle et je vous le conseille vivement (d’autant que je suis un peu amoureuse de la farine de seigle, surtout lorsqu’elle se retrouve dans du pain!)

* Petite note Zéro Déchet: cette soupe est super facile à cuisiner zéro déchet, il suffit de trouver les pois verts cassés, d’acheter les légumes en vrac et zoup! Que du compost et de la bonne soupe! 🙂

Voici, voilà! Régalez-vous maintenant!

Vous, vous mangez quoi, en décembre?

K.

 

———————

Pour plus de l’aventure, suivez En minuscule sur Facebook ou Instagram! Et psstt: nous en sommes presque à 100 J’aime sur Facebook. Avec quelques partages, on peut atteindre le 100 avant 2017? 🙂

 Et si le coeur vous en dit, voici quelques magnifiques mots de la douce Céline du blogue Les Mots Ailés sur l’avant Noël… Je vous les conseille. Ils font du bien. 

Passer aussi sur le blog de Jule, pour voir ma petite face et en apprendre un peu plus sur moi!

Inspiration #5: les moulins à farine

Nous voici au Pays-Bas! Pays qui me charme, déjà, nos deux semaines ici se termineront bientôt, et j’y serais bien resté quelques mois encore!

hipsterlogogenerator_1477925819154

C’est un peu mon excuse pour vous avoir délaissé lundi passé, mais voici, voilà, je suis de retour, avec une inspiration toute hollandaise!

hollande

Aujourd’hui, tournée hollandaise est pour mois une superbe occasion de vous parler un peu d’un autre pan de ma vie: la boulangerie.

J’aime le pain. J’aime la farine, j’aime le levain, j’aime cette matière vivant, cet art ancestral. Et j’ai la chance de partager beaucoup de temps avec une personne qui sait pas mal mieux que moi encore comment manier la chose et qui aime le partage. Je vous parlerai peut-être un jour de levain, si ça vous dit. Un petit être vivant qu’il fait bon avoir chez soi et qui apporte tant de fierté!

hollande3

Si je vous en parle maintenant, c’est que nous avons mis les pieds, il y a quelques jours, dans un moulin hollandais, anciennement utilisé pour pomper l’eau du sol, qui a été reconverti en moulin à farine avec meule sur pierre. Bien évidemment, nous sommes allés y faire un tour. J’aime qu’on ne laisse pas les espaces mourir, qu’on repense la façon de les occuper, de les faire vivre. C’est exactement ce qu’ils ont fait de ce moulin et le résultat est superbe.

hollande1

Malheureusement, ils n’avaient pas de farine en vrac! 😉 On essaiera tout de même un échantillon de leur farine pour faire du pain pour Noël, et on gardera le sac pour inspirer notre futur. Dommage qu’il n’y ait pas de moulin à reconvertir au Québec… mais je suis certaine qu’il y a moyen de trouver autre chose!

hollande2

Vous en connaissez de belles réappropriations de bâtiments anciens?

Plein d’amour,

K.

Pour plus de l’aventure, suivez En minuscule sur Facebook ou Instagram!

 

 

Inspiration #4: Tiny House Baluchon

Pour marquer mon court passage en France, voici pour vous, un lundi d’inspiration de Tiny en mode français!

hipsterlogogenerator_1477925819154

Il y a, ici, une compagnie de construction de mini maison qui serait probablement sur ma liste de « à contacter » si je vivais de ce bord-ci de l’océan. Elle se nomme Baluchon. Baluchon, c’est la réalisation, d’abord, de Laetitia, qui vit à Nantes et désigne des minis. Elle a avec elle toute une équipe et ce qu’ils réalisent et simplement magnifique.

laeLaetitia et sa tiny!

laetL’intérieur…

laetitet il y a même un bain!

En plus de la section sur l’entreprise, on retrouve sur le site de Baluchon le blog qu’a tenu Laetitia durant l’auto construction de sa tiny. Cet article des listes de ses besoins de vie, qu’elle a écrit avant de commencer les plans, m’inspire beaucoup présentement. Je crois bien m’en servir prochainement pour avoir quelque chose de tangible lorsque viendra le temps de réfléchir à l’espace de notre futur projet et d’en parler avec celles et ceux qui pourront nous aider à le concrétiser!

Dans le même ordre d’idée, cette section du site, truffée de conseils sur l’ordre de faire dans la construction d’une tiny me sera très probablement d’une grande aide dans les prochains temps!

lae1

Et, bien sûr, le site est aussi plein de magnifiques photos qui font plus que rêvées. Je vous en mets quelques unes ici, mais elles viennent toutes de leur site et je vous conseille plus que fortement d’aller y faire un tour si vous avez envie de plus !

Pour couronner le tout, Baluchon a aussi sa chaîne Youtube. L’histoire de Frédérique me donne bien, bien envie! Frédérique possède ma mini maison Baluchon préférée. Il s’agit de L’avonlea que voici:

laetitia1

laetiti

laetitia

Le site de Baluchon: www.tinyhouse-baluchon.fr
Leur chaîne Youtube: www.youtube.com/

Vous en connaissez, de belles initiatives françaises?

 Crédits photos: Baluchon

Pour plus de l’aventure, suivez En minuscule sur Facebook ou Instagram!

Trousse de toilette minimaliste

En préparant mes bagages, la partie la plus longue a été de préparer… ma trousse de toilette! Et oui! Comme je ne me maquille pas, que je n’utilise pas beaucoup de produits pour me laver, je croyais que ma trousse de toilette était déjà mini… Et bien oui et non. C’est vrai que je n’ai pas beaucoup, beaucoup de choses, mais vraiment, je suis bien contente d’avoir fait un petit ménage et d’avoir eu une vrai réflexion sur ce que j’ai besoin dans la salle de bain.

hipsterlogogenerator_1479605192585

J’avais envie de partager cela dans un tout petit billet éclair! J’espère qu’il pourra vous inspirer 🙂

Qui a-t-il dans ma trousse de toilette?

toilettee

  1. un petit vaporisateur d’eau florale d’hamamélis et une petite lingette lavable en coton pour me laver le visage, le rafraîchir et tonifier
  2. une bouteille d’huile de jojoba, pour la sécheresse du visage et même d’ailleurs
  3. une pierre d’alun, pour les aisselles
  4. un petit tube de pâte à dent de fond de tiroir… mais c’est le dernier vieux (enfin!), ensuite, on passe à du fait maison, je crois (à suivre au retour…)
  5. des larmes artificielles, parce que j’ai vraiment les yeux secs (d’ailleurs, si vous avez des conseils, je suis preneuse!)
  6. de quoi me passer la soie dentaire
  7. un savon-shampoing, pour les rares lavages des cheveux, sans le problème du shampoing liquide.
  8. deux élastiques pour les cheveux (le défi: ne pas les perdre!)
  9. une coupe menstruelle

Et voilà, ensuite, je glisse tout cela dans une petite enveloppe de tissus conçue par ma petite sœur, juste la bonne grosseur pour me rappeler de faire petit!

toiletteeetoiletteeee

 

 

 

 

 

 

 

 

Et vous, qu’est-ce que l’on trouve dans votre trousse de toilette?

Pour plus de l’aventure, suivez En minuscule sur Facebook ou Instagram!

Inspiration #3: Solange te parle

Ahhhhhh!!
Bon, je voulais vous parler d’elle, vous me demanderez peut-être un peu ce qu’elle fait ici, en quoi elle inspire, en quoi j’ai envie de vous en parler.

hipsterlogogenerator_1477925819154

Et bien, Solange, elle nous parle du monde, elle nous parle de la vie, elle nous parle de la sensibilité des petites choses. Solange nous parle, de tout, pour tout, elle trouve les mots qui font du bien.

Ses vidéos font parties des petits boosts de vie, de mes plaisirs du soir, avec un thé, de mes plaisirs du matins, avec un petit peu de tartinade de noix de coco, à la petite cuillère s’il-vous-plaît.

Elle se présente bien elle-même, vous ferez le tour de ses vidéos. C’est une femme, un peu québécoise, un peu roumaine, un peu française, très humaine. Elle danse. Elle chante. Elle rit. Elle nous parle de larmes, de sourire, d’espoir, de tristesse, de culture, de nous, des autres, de solitude, de besoin de vivre avec ceux qui nous entourent.

Solange, elle inspire le coeur.

Pour vous, une petite sélection de vidéos coups de coeur, selon  le style ou le sujet. Cliquez sur les images pour y accéder.

Une vidéo qui a fait le tour des écrans (et qui donne envie d’aimer) :
solange
Une des vidéos que je préfère (et qui parle de poils!):

solange1

Une vidéo avec cette sensibilité, cette douceur que j’aime:

soalnge3

Une vidéo, parce que j’aime qu’on me parle de littérature:

solange4

Et une vidéo bonus, pas une inspiration particulièrement, mais une de mes préférées:

solange5

Et puis, regarder son film, c’est une longue perle, vraiment.

Pour le reste, je vous laisse découvrir! Perdez-vous sur sa chaîne, vous vivrez des beaux moments!

Et vous, vous écoutez quoi pour vous faire du bien?

Pour plus de l’aventure, suivez En minuscule sur Facebook ou Instagram!